accueilbebeadosadultesseniors


LE COUDE

De nombreuses pathologies peuvent toucher le coude : fractures de la tête radiale, de l'olécrâne, entorses, et bien entendu tendinites...
Qui n'a pas en effet entendu parler du fameux "tennis elbow" des accros de la raquette ?
Cette affection, très fréquente, peut être extrèmement invalidante et vous empécher de pratiquer votre sport préféré (tennis bien sur, mais également golf, gymnastique, aviron...), sans compter la gène pour les gestes de la vie quotidienne...
Il s'agit d'une tendinite(lien) touchant certains tendons musculaires, mais d'autres tendons de cette région peuvent également être affectés.

supination

 Mais tout d'abord, un peu d'anatomie : le coude relie le bras (l'humérus) à l'avant-bras (radius et cubitus appelé aussi ulna).
Il nous permet de faire deux mouvements : la flexion-extension et la prono-supination...
Sur le schéma, vous remarquerez au niveau de la partie inférieure de l'humérus la zone externe appelée épicondyle, et la zone interne appelée épitrochlée.

Ces deux mouvements "basiques" sont très souvent combinés :
Par exemple, si je veux prendre un fruit sur la table, je tends le bras (extension du coude) tout en tournant la paume de la main vers l'objet de ma convoitise (pronation du coude).
Pour ramener le fruit vers ma bouche (et enfin le manger !),  je plie le bras (flexion du coude) et je tourne la paume de ma main vers ma bouche (supination du coude).
Dans le mouvement de flexion-extension, les os de l'avant-bras (radius et cubitus, ) restent côte à côte, tandis que dans le mouvement de prono-supination, radius et cubitus vont se chevaucher, le radius passant devant le cubitus.

pronation

Evidemment, de nombreux muscles permettent de faire ces mouvements, et leurs tendons peuvent être le siège de tendinites.
( Pour ne pas faire hurler les puristes s'aventurant sur cette page, je précise que ce qui suit est schématique ! )
Pour aller chercher le fruit sur la table (extension-pronation du coude), j'utilise mon triceps, mon rond pronateur et mon carré pronateur.
Pour ramener le fruit vers ma bouche ( flexion-supination du coude), j'utilise mon biceps, mon brachial antérieur, mon brachio-radial (appelé aussi long supinateur) et mon court supinateur.
Les muscles s'attachant à  l'épicondyle s'appellent épicondyliens, et leur tendons peuvent souffrir ...d'épicondylite ou tennis elbow (même raisonnement pour l'épitrochléïte).

QUELS SONT LES SIGNES EVOCATEURS D'UN TENNIS ELBOW ?

Bien évidemment, la zone d'insertion de ces muscles sera douloureuse si on la palpe...
La douleur sera également déclenchée par le fait de serrer un objet au creux de la main, et donc chaque fois que le muscle se contracte.
Il existe un test révélateur de cette affection, appelé "test de la chaise" : le patient se trouve dans l'impossibilité de soulever une chaise bras tendu en la tenant par le dossier...

chaise

Le traitement sera d'abord médicamenteux et rééducatif, (voir la page "tendinites"), avec ou sans immobilisation du coude pendant un mois, et parfois, en désespoir de cause, chirurgical.
Le kinésithérapeute sera également amené  à traiter le cou du patient, afin de détendre ses muscles (massages) et étirer la région cervicale souvent affectée par ces épicondylites.
Pour résumer, si vous souffrez d'épicondylite, armez-vous de patience, respectez la période de repos indiquée, pensez prophyllaxie...
et fiez-vous à votre kinésithérapeute !

 

             

 

 

 

www.perso.orange.fr/votrekinesi.com/
Patrice IMPINNA - patimpinna@wanadoo.fr
Cabinet de kinésithérapie de la clinique Maussins-Nollet 75019 Paris

 

 

 

 

retour vers les adultes