accueilbebeadosadultesseniors


LES PROTHESES DE HANCHE

La pose d'une prothèse de hanche est une intervention très courante en chirurgie orthopédique, qui donne d'excellents résultats, et dont les suites sont souvent plus simples que pour la prothèse de genou (il n'y a pas risque d'enraidissement de l'articulation, et donc pas de mobilisation articulaire précoce...).
La marche dans les premiers jours est souvent plus aisée, et la douleur moindre...
Le patient qui souffrait souvent beaucoup avant l'opération constate tout de suite une amélioration !

pth2

Voici quelques clichés pris "au lit du malade",
avant et après l'ablation des drains...

pth3
pth'

 

 

Cette patiente a été opérée de l'autre hanche il y a un an; vous pouvez constater la finesse
de sa cicatrice à présent !

 

 

Comme dans le cas de la prothèse de genou, le premier lever est souvent réalisé le lendemain de l'intervention, avec un appui autorisé sous couvert de déambulateur, ou de cannes anglaises. Le kinésithérapeute va également mobiliser hanche et genou au lit, en douceur bien entendu.
De petits exercices de flexion - extension du membre inférieur vous seront proposés, ainsi qu'un travail des fessiers (serrez les fesses ...) destiné à renforcer les muscles qui "protègent " la hanche .
Pus tard, des exercices en position debout viendront compléter le programme...(en général après ablation des drains ).
La marche dans le couloir, la montée-descente des escaliers seront trés rapidement envisagés, afin de récupérer rapidement une bonne autonomie.
On demande au patient de marcher le plus normalement possible, avec appui complet, et en se redressant bien.
Les escaliers, "épreuve" classiquement redoutée par les opérés, se révèle le plus souvent facile et cela est pour beaucoup dans la reprise de confiance en lui du patient ...
On constate donc que la rééducation post-opératoire immédiate de la prothèse de hanche n'est guère compliquée.
Au bout d'une dizaine de jours, le patient sort de la clinique et va alors faire quelques semaines de rééducation, chez un kinésithérapeute ou dans un centre.

Les principaux objectifs de cette rééducation seront alors :
* La récupération de la force musculaire du membre inférieur, afin de créer un " rempart de stabilité " pour la hanche.
* L'entretien d'une bonne mobilité pour la hanche prothétique
* La reprise d'une marche normale et la recherche d'une autonomie parfaite le plus vite possible, dans toutes les situations de la vie courante.

Et, contrairement aux craintes fréquemment exprimées, tout cela doit se faire "en douceur et sans douleur !

Les résultats de cette intervention sont donc très satisfaisants dans la grande majorité des cas, le patient ne souffrant plus et récupérant donc son autonomie rapidement...

 

www.perso.orange.fr/votrekinesi.com/
Patrice IMPINNA - patimpinna@wanadoo.fr
Cabinet de kinésithérapie de la clinique Maussins-Nollet 75019 Paris